Partager email Courriel
Imprimer

Signes avant-coureurs d’une crise cardiaque, d’un arrêt cardiaque et du syndrome de la mort subite par arythmie

Signes avant-coureurs d’une crise cardiaque
Signes avant-coureurs d’un arrêt cardiaque
Signes avant-coureurs du syndrome de la mort subite par arythmie

Les signes avant-coureurs d’une crise cardiaque

Chaque année, des milliers de Canadiens et de Canadiennes succombent à une crise cardiaque parce qu’ils ne reçoivent pas le traitement médical approprié assez rapidement. Apprenez à reconnaître les signes avant-coureurs d’une crise cardiaque afin de pouvoir réagir rapidement pour sauver des vies. Il est important de comprendre cet avertissement. Les signes avant-coureurs varient d’une personne à l’autre et qu’ils ne sont pas toujours soudains ou aigus. Même si une douleur ou un inconfort thoraciques sont les symptômes les plus courants d’une crise cardiaque chez les hommes et les femmes, certaines personnes ne ressentent pas cette douleur ou cet inconfort ou alors faiblement seulement. Certaines personnes n’ont qu’un symptôme, d’autres éprouvent une combinaison de symptômes.

Pain Douleur ou inconfort thoraciques (pression ou inconfort, serrement, douleur vive, sensation de brûlure ou de lourdeur à la poitrine) Sweating Sueurs
Discomfort in neck, jaw,shoulder, arms, back Inconfort à d’autres régions du haut du corps (cou, mâchoire, épaule, bras ou dos) Nausea Nausée
Shortness of breath Essoufflement Light headedness Étourdissements

Si vous ressentez l’un ou l’autre de ces signaux, vous devriez :

  • COMPOSER LE 9-1-1 ou le numéro d’urgence local immédiatement, ou demander à quelqu’un de le faire pour vous. Conservez la liste des numéros d’urgence près du téléphone en tout temps.
  • Cesser toute activité et vous asseoir ou vous allonger, dans la position dans laquelle vous êtes le plus confortable.
  • Si vous prenez habituellement de la nitroglycérine, en prendre une dose normale.
  • Si le standardiste du 9-1-1 vous le conseille, mâchez et avalez un comprimé pour adulte ou deux comprimés de 80 mg d’AAS (acide acétylsalicylique ou aspirine, AspirinMD) à condition que vous n’y soyez pas allergique ou intolérant. N’utilisez pas des analgésiques tels que l’acétaminophène (TylenolMD) ou l’ibuprofène (AdvilMD) au lieu de l’aspirine. L’aspirine ne remplace pas les soins médicaux. Appelez le 9-1-1 ou votre numéro local d’intervention d’urgence en premier.
  • Restez calme et attendez l’arrivée des secours.

Courriels sur les crises cardiaques
Vous recevez peut-être des courriels de la part de votre famille ou d’amis qui veulent bien faire et croient disposer de renseignements authentiques au sujet des signes avant-coureurs et des symptômes de crise cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral (AVC). Ces messages contiennent la plupart du temps des renseignements erronés. On peut y retrouver un acrostiche des signes à surveiller ou des gestes à poser afin de prévenir une crise cardiaque ou un AVC. Ces messages ne font que créer de la confusion et retardent les demandes d’aide.

Une crise cardiaque ou un AVC est un incident sérieux qui exige une attention médicale immédiate. Si vous ou une personne chère subissez un tel incident, il est important de connaître les vrais signes avant-coureurs et de savoir quoi faire afin d’obtenir le meilleur traitement disponible le plus tôt possible.

La Fondation des maladies du cœur et de l’AVC vous presse de ne pas faire circuler de courriels de cette nature auprès de vos amis et de votre famille. Familiarisez-vous plutôt avec les véritables signes avant-coureurs sur notre site Web www.fmcoeur.ca/Signescardiaques ou www.fmcoeur.ca/SignesAVC. Connaître ces signes et signaler le 9-1-1 immédiatement sont les choses les plus importantes que vous puissiez faire..


Les signes avant-coureurs d’un arrêt cardiaque

L’arrêt cardiaque est une urgence médicale qui peut se produire sans des signes avant-coureurs, effectuant tous les âges et tous les niveaux d’excellence physique.

Les signes avant-coureurs de l’arrêt cardiaque incluent :

  • Perte de conscience soudaine.
  • Aucune réaction au toucher ou aux sons et
  • Respiration agonale ou inexistante.

Voici les 3 étapes faciles à suivre si vous êtes un témoin d’un arrêt cardiaque :

  1. Crier à l’aide
    • Demander à quelqu’un d’appeler le 9-1-1 ou votre numéro local des services d’urgence et aller chercher un DEA (si disponible).
    • Si vous êtes seul, appeler le 9-1-1 et aller chercher un DEA (si disponible).
  2. Vérifier la respiration
    • Si la personne ne respire pas ou si elle présente une respiration agonale, administrer la RCR.
  3. Pousser fort et vite
    • Utiliser le DEA dès qu’il arrive en appuyant sur le bouton « on » et en suivant les instructions.
    • Continuer de faire les compressions jusqu’à ce que la personne recommence à respirer ou à bouger ou jusqu’à ce qu’une personne avec une formation plus avancée prenne le relais.

Les signes avant-coureurs du syndrome de la mort subite par arythmie

Les signes avant-coureurs les plus fréquents sont les suivants :

  • Un évanouissement ou une crise épileptique durant une activité physique;
  • Un évanouissement ou une crise épileptique causés par une agitation émotionnelle, une détresse émotionnelle ou une surprise;
  • Des antécédents familiaux de mort subite inattendue pendant une activité physique ou pendant une crise épileptique, ou de toute autre mort subite inexpliquée d’une personne jeune et en santé.

Même si les évanouissements en général ne sont pas rares, ils représentent parfois un signe avant-coureur du syndrome de la mort subite par arythmie s’ils se produisent dans certaines circonstances comme pendant une activité physique ou par suite d’une agitation émotionnelle.


Cliquez ici pour mieux connaître les
signes avant-coureurs de l’AVC.

Dernière modification : avril 2014
Dernière modification : avril 2014