Partager email Courriel
Imprimer

Qu’est-ce qu’un AVC?

Un AVC est une perte soudaine de la fonction cérébrale. Elle est provoquée par l’interruption de la circulation sanguine à l’intérieur du cerveau (AVC ischémique) ou par la rupture d’un vaisseau sanguin à l’intérieur du cerveau (AVC hémorragique). L’interruption de la circulation sanguine ou la rupture de vaisseaux sanguins provoque la mort des cellules cérébrales (neurones) de la région affectée.

Un accident vasculaire cérébral constitue une urgence médicale. Reconnaître les signes avant-coureurs et réagir immédiatement à leur apparition en signalant le 9-1-1, a une incidence considérable sur les chances de survie et de rétablissement.

Quelles sont les conséquences d’un AVC sur le cerveau?

Dans un petit nombre de cas, des dommages au cerveau ressemblant à ceux d’un AVC peuvent se produire lorsque le cœur cesse de battre (arrêt cardiaque). Plus longtemps le cerveau manque d’oxygène et d’éléments nutritifs apportés par le sang, plus grands sont les risques de dommages permanents au cerveau. On appelle généralement ce problème une lésion acquise du cerveau.

 

Quels sont les types d’AVC?

Il existe deux types principaux d’AVC : ceux provoqués par des caillots sanguins (AVC ischémique) et ceux provoqués par une hémorragie (AVC hémorragique). Lorsque des caillots sanguins obstruent la circulation sanguine dans le cerveau pendant un court laps de temps, une ischémie cérébrale transitoire (ICT) ou mini-AVC peut survenir. Tout le monde peut subir un AVC, y compris les bébés et les enfants (AVC pédiatrique).


Comprendre le cerveau et les effets d’un AVC

Le cerveau, ou encéphale, est l’organe le plus complexe du corps humain. Il est composé de plus de 100 milliards de cellules nerveuses spécialisées appelées neurones et agit comme centre de commande de tous vos gestes, pensées, perceptions et paroles. Ces neurones ont besoin des vaisseaux sanguins pour s’approvisionner en oxygène et en éléments nutritifs. Les neurones ne peuvent ni se multiplier ni se reconstituer.

Différentes parties de l’encéphale régissent différentes fonctions. Lorsqu’une personne subit un accident vasculaire cérébral (AVC), les fonctions touchées dépendent de la région de l’encéphale qui a été endommagée et de l’étendue des dommages. Connaître les fonctions des diverses parties du cerveau permet de comprendre à quel point les effets d’un AVC peuvent varier d’une personne à l’autre.




















































Modifié pour la dernière fois en avril 2014
Dernière révision en juillet 2014