Imprimer

Étude électrophysiologique

Une étude électrophysiologique (EEP) est un test qui aide à déterminer de quel type d’arythmie (battements cardiaques irréguliers) vous souffrez ainsi que ce qui peut être fait pour la contrôler. Toutes les personnes présentant des battements irréguliers ne devront pas nécessairement subir une EEP; pour plusieurs d’entre elles, un électrocardiogramme (ECG) sera suffisant.

À quoi faut-il vous attendre?

Des cathéters (tubes étroits et flexibles) seront insérés par une veine du bras, de l’aine ou de la jambe et dirigés vers le cœur afin d’enregistrer son activité électrique. On vous demandera de vous allonger sur une table spéciale et vous serez ensuite relié à un appareil d’ECG. On vous installera une perfusion et la région entourant l’endroit où le cathéter sera inséré sera désinfectée. Par le biais d’une anesthésie locale, votre peau sera engourdie, vous évitant ainsi de ressentir toute douleur. Puis, le cathéter sera délicatement guidé par une veine vers le côté droit de votre cœur.

On vous administrera des impulsions électriques contrôlées afin de vérifier comment votre cœur réagit. Par exemple, si vous êtes sujet à des battements rapides (tachycardie), ces impulsions seront peut-être déclenchées délibérément au cours de l’intervention afin que votre médecin puisse observer de quelle façon votre cœur en est affecté. Il pourrait également décider d’expérimenter quelques médicaments dans le but de vérifier lesquels seraient susceptibles d’entraîner une cessation de vos arythmies. Une fois les schémas électriques responsables de vos arythmies identifiés, des ondes radio pourront être envoyées par cathéter afin de les détruire (ablation). Une étude électrophysiologique de diagnostic dure habituellement entre une et deux heures, et une intervention d’ablation peut nécessiter une à quatre heures supplémentaires. On vous ramènera ensuite à votre chambre où vous pourrez vous reposer, tout en étant sous surveillance pour une période variant de quatre à six heures.

Lorsque votre cœur recevra des impulsions électriques pour modifier le rythme de ses battements, vous pourriez ressentir un certain malaise. Une fois que les médecins disposeront des renseignements dont ils ont besoin, ils retireront le cathéter ainsi que la perfusion. Vous devrez demeurer allongé pendant quelques heures à la suite de l’EEP; toutefois, vous serez libre de manger ou de boire immédiatement après.

Comment vous y préparer?

On vous demandera probablement d’être à jeun à compter de minuit, la veille de l’intervention. Si vous êtes diabétique ou si vous prenez des médicaments, consultez votre médecin afin de savoir si vous devez vous préparez d’une façon particulière. Renseignez-vous auprès du centre où vous subirez le test pour obtenir des détails spécifiques en vue de la préparation.

Modifié pour la dernière fois en septembre 2006
Dernière revision en mai 2012